AGUAS ARGENTINAS : LA SUPERVISION DISTRIBUÉE EN RÉSEAU INTERNE

Aguas Argentinas est la société chargée de la distribution d’eau potable et de l’assainissement en milieu urbain de l’une des concessions les plus grandes du monde : la ville de Buenos Aires.

Disposant d'un nombre important de centres d'exploitation répartis sur l'ensemble de l'agglomération de Buenos Aires, représentant au total plus d'une trentaine de postes de supervision, Aguas Argentinas souhaitait préparer pour l'avenir un système où les données d'exploitation dans leur ensemble seraient accessibles dans les différents centres. Par ailleurs, il fallait mettre en place un système d'information permettant de maîtriser parfaitement le fonctionnement hydraulique du réseau de distribution.

 

Aguas Argentinas confia l'étude de ce projet à deux bureaux d'études spécialisés dans le traitement de l'information : CITI (Lyonnaise des Eaux) et ADASA Sistemas (Agbar). Il fut alors décidé d'utiliser le réseau corporatif WAN (Wide Area Network) existant pour interconnecter tous les postes de supervision et de collecte de données.

Courant 1997, Aguas Argentinas assistée par ADASA Sistemas a procédé aux premières installations du nouveau système :

 

  • Installation d’enregistreurs autonomes (Octopus d’Hydreka) qui emmagasinent une série de mesures de pression avant de la communiquer par téléphone à chaque centre d'exploitation. Ces enregistreurs se caractérisent par leur facilité d’installation et leur appel automatique en cas d’alarme de basse pression
  • Récupération des données par les postes TOPKAPI des 2 premiers centres créant un système distribué de surveillance de la pression
  • Concentration de toute l’information dans un poste TOPKAPI appelé Superviseur Central (SC) via le réseau corporatif WAN d’Aguas Argentinas
  • Intégration des systèmes existants comme étant des sous-systèmes du SC grâce aux fonctionnalités Client/Serveur de TOPKAPI
  • Installation d’un serveur Base de Données Technique (Oracle) alimenté automatiquement par le SC
  • Implantation d’un système prototype de génération automatique de courbes de pression sur fond cartographique
  • Redistribution de l’information par le biais de postes Clients pouvant accéder par le WAN aux applications TOPKAPI et aux cartes d’isobares.

 

TOPKAPI s'avère particulièrement bien adapté à ce type d'architecture basé sur un traitement distribué de l'information pour de multiples raisons :

 

  • intégration dans un même système des fonctions de supervision et de collecte de données pour des équipements hétérogènes d'automatismes et de télémesure connectés en local ou à distance par le réseau téléphonique
  • architecture client/serveur d'application permettant de consulter globalement toute autre application du réseau
  • fonctionnement en client/serveur supportant des liaisons à bas débit; faibles exigences en matière de débit sur le réseau permettant la connexion d'un grand nombre de postes sans surcharger le réseau.

 

A court terme, le projet doit se poursuivre par la création d'un Data Warehouse destiné à distribuer l'information par le biais d'un réseau de type Intranet, avec accès banalisé à l'information par des outils de type navigateurs (Browsers).