LEDU-NOVERGIE

Une usine de traitement et de valorisation des déchets sous haute surveillance

Le groupe LEDU a réalisé la rénovation du contrôle-commande de l’UIOM de Planguenoual (22) : un process continu à haute disponibilité piloté depuis une salle de contrôle multi-écrans équipée de 2 postes redondants TOPKAPI.

 

Une usine de traitement et de valorisation des déchets est un process continu qui ne tolère pas les pannes. Le site de Planguenoual (22) appartenant au SMICTOM de Penthièvre-Mené et exploité par NOVERGIE – Groupe SITA Suez Environnement n’échappe pas à la règle.

Un four fonctionnant en continu d’une capacité de 5,6 tonnes par heure traite les ordures ménagères produites par plus de 108 000 habitants résidant sur 82 communes. Il utilise le seul pouvoir calorifique des déchets pour fonctionner. Afin de valoriser l’énergie dégagée, une chaudière récupère la chaleur pour produire de la vapeur qui alimente une turbine : la chaleur est ainsi transformée en électricité. Au total, ce sont 42 000 tonnes de déchets traitées par an pour une production d’électricité de 12 500 MWh/an, équivalente à la consommation de 6 800 foyers.

C’est lors de la rénovation de l’usine en 2009, qui a acquis à cette occasion la certification environnementale ISO 14001, que le contrôle-commande a été complètement revu : initialement l‘usine était pilotée en relayage électromécanique. La mise en place d’un système moderne de contrôle-commande à base d’automates programmables et de supervision TOPKAPI a été l’occasion pour le Groupe LEDU, dont l'une des activités basée à Plouagat (22) est l'intégration de systèmes automatisés, de montrer son savoir-faire dans le domaine.

Pour répondre au besoin de haute disponibilité, l’usine est équipée d’une salle de contrôle comportant 2 serveurs redondants à chaud TOPKAPI.

5 écrans permettent la conduite et la surveillance du process. Les écrans sont répartis sur chacun des 2 serveurs – 2 sur l’un, 3 sur l’autre – qui assurent conjointement la fonction de traitement des données (serveur) et la fonction de poste de conduite.

Notez que la gestion multi-écrans est native dans TOPKAPI que ce soit sur un serveur ou sur un poste client. L’utilisateur dispose librement ses vues (synoptiques, courbes, historiques, alarmes) sur chacun des écrans et organise chaque poste de manière différenciée. C’est la sauvegarde d’environnement par poste et par opérateur propre à un poste qui le permet.

Chaque vue étant indépendante, l’application n’a pas besoin d’être développée en fonction de la gestion multi-écrans. "Cela garantit une parfaite adaptation de l’application aux conditions d’exploitation" souligne Christophe SENSAMAT responsable du Bureau d'études Automatisme du Groupe LEDU.

L’application de supervision permet le pilotage complet de l’usine, de la gestion des boucles de régulation du four jusqu’au traitement des fumées. Un process industriel en fin de compte très classique, où TOPKAPI donne sa pleine mesure.