SEMERAP

Cartographie et standardisation pour les réseaux eau et assainissement

La SEMERAP, Société d’Economie Mixte pour l’Exploitation des Réseaux d’eau et Assainissement et la Protection de l’environnement, gère les réseaux d’eau potable et d’assainissement sur un périmètre de 170 communes dans le Puy-de-Dôme.

Pour la rénovation de son système de supervision basé à l’origine sur la solution PC500 de Sofrel, elle a fait appel aux compétences de la société SCATE Automation, spécialiste des prestations "sur mesure", et a choisi comme nouveau superviseur TOPKAPI pour sa comptabilité avec les automates existants et ses fonctions parfaitement adaptées aux applications de télégestion : interface SIG, autoparamétrage Sofrel, programmation objets, architecture client/serveur,…

 

Cette réalisation, sur un secteur d’activité ou l’on rencontre régulièrement TOPKAPI, présente quelques particularités qu’il nous semble utile de présenter afin de souligner les caractéristiques de TOPKAPI qui en font une solution adaptée aux applications de télégestion de toutes tailles :

ARCHITECTURE

Le système repose sur 2 serveurs TOPKAPI redondants à chaud en liaison direct via des modems RTC avec des automates Sofrel (plus de 350 à terme), options astreinte vocale redondante et module Bilans, 3 clients lourds, 20 connexions Open Client (clients "flottants") par serveur et clients Web (Webserv 4 connexions par serveur) ; soit un total pouvant aller jusqu’à 51 postes en conduite simultanée

Les clients Open Client sont parfaitement adaptés aux besoins des agents d’exploitation de la SEMERAP pour se connecter aux serveurs TOPKAPI en réseau local ou à distance car ils offrent de très bonnes performances d’affichage même sur des supports de communication à faible débit.  

Les clients Web sont eux mis à disposition des collectivités clientes de SEMERAP, qui peuvent se connecter à la supervision depuis n’importe quel poste informatique via un navigateur internet et ainsi consulter l’état de leurs installations et analyser les données d’exploitation

SIG – Système d’Information Géographique 

TOPKAPI permet de s’interfacer avec un SIG selon différentes méthodes :

  • Via un serveur WMS (Web Map Services)
  • Par l’importation de fichiers au format Autocad (DXF)
  • Par l’importation de cartes au format MapInfo (MID/MIF) couramment utilisé dans le domaine géographique 

Dans un souci d’ergonomie et d’efficacité, c’est cette dernière méthode que l’intégrateur SCATE Automation a retenu pour créer des vues de navigation globales. "Le format MapInfo permet de bénéficier de cartes de très bonne qualité et personnalisables" commente Patrice PORTE, chef de projet pour SCATE Automation. "Outre le fait de bénéficier d’une représentation hydrographique associée aux reliefs, les cartes ont été personnalisées pour répondre précisément aux besoins de SEMERAP en représentant les réseaux d’eau et d’assainissement et en géolocalisant les différents ouvrages (steps, postes de relèvement, …)."  

Dans TOPKAPI, lors de l’import des cartes au format MID/MIF, les objets symboles définis dans les fichiers d’importation permettent aussi d’instancier des objets de bibliothèque TOPKAPI préanimés qui sont alors positionnés à leurs emplacements réels sur les cartes dans les synoptiques. 

Standardisation – Programmation objets

Devant l’ampleur de l’application (à terme plus de 350 équipements soit plus de 50 000 variables), il a été nécessaire d’avoir recours à la programmation objet disponible en standard dans TOPKAPI afin d’automatiser le plus possible l’intégration de nouveaux sites dans l’application. Après une analyse précise conjointe des types de sites entre l’exploitant SEMERAP et l’intégrateur SCATE Automation, 3 structures d’objets base de données (eau potable, station d’épuration, poste de relèvement) allant de 40 à 120 variables ont été définis. 

Les modèles d’objets, appelés types structurés dans TOPKAPI, permettent en une seule déclaration (instanciation) de générer l’ensemble des variables génériques associés à une station de télégestion pour : 

  • La gestion des communications : le type structuré fourni en standard par AREAL (profils 6000 à 6003) a été personnalisé et "imbriqué" dans les nouveaux types structurés crées par SCATE Automation
  • La création de la fiche d’identité de la station
  • La génération de rapports de fonctionnement via le module Bilans
  • La remontée d’informations génériques (rendement, concentration rejets, débits, …) pour les STEP 

L’instanciation se fait en renseignant quelques champs et permet de générer automatiquement une page synoptique associée à l’automate et quelques objets synoptiques. 

Pour la partie des données des automates n’ayant pas pu faire l’objet de standardisation, c’est l’outil Softlink de TOPKAPI qui est utilisé permettant l'autoconfiguration de l’application par import de fichiers issus du logiciel constructeur Softools utilisé pour le paramétrage des stations de télégestion.