Client / Serveur

Le client/serveur en réseau

L'utilisation de postes de supervision en réseau est aujourd'hui banalisé. Il importe de savoir cependant, pour avoir de meilleures garanties de performances et de facilité de mise en œuvre, comment a été conçu le fonctionnement en réseau du logiciel :

  • TOPKAPI Vision utilise le protocole TCP-IP dans les échanges inter-postes, et offre ainsi toutes les garanties d'adaptation aux réseaux modernes.
  • L'adaptation des applications aux échanges réseaux : faute d'une conception réellement adaptée pour le fonctionnement en réseau, de nombreux superviseurs imposent de faire une copie de l'application du premier poste sur le second, puis sur le second poste de redéfinir toutes les variables afin qu'elles se réfèrent aux données du serveur et non aux variables de base. Dans certains cas, les éditeurs ont prévu des routines de conversion automatique qui facilitent le travail et évitent les erreurs, mais en cas de modification de détail sur le poste serveur, il faut propager cette modification sur le poste client (recopie de l'application, conversion). Dans la plupart des cas le volume d'informations transféré est important, empêchant un usage acceptable avec des liaisons réseau à bas débit.
  • De l'unicité des données au serveur d'application : avec une recopie d'informations, on ne peut pas considérer les données comme uniques dans l'application. Quelques exemples montrent qu'il faut aller plus loin pour assurer un traitement cohérent des données :
    • les éléments fixes de la configuration doivent être recopiés d'un poste à l'autre
    • les mises en archive et en historique doivent être traitées de façon cohérente. Il est inutile et dangereux que des données soient archivées en parallèle, puis consultées indépendamment sur chaque poste du réseau : les données sont distinctes et peuvent ne pas être identiques
    • les données contenues dans les deux postes peuvent être différentes, en particulier les données internes au superviseur (consignes modifiées par les opérateurs par exemple), les acquittements de défauts, etc...

Pour assurer une parfaite cohérence des données, TOPKAPI assure l'UNICITE des données. C'est le poste serveur qui fournit au poste client l'ensemble des données dont il a besoin, en fonction des interrogations initiées par le client.

TOPKAPI ne se limite pas à mettre ses variables élémentaires à la disposition des postes clients, mais également les entités composant l'application, jouant ainsi le rôle de SERVEUR D'APPLICATION : l'ensemble des données de l'application réside sur le serveur, le client ne disposant en local que de données en cache permettant d'optimiser les échanges.

Pour mémoire, on retiendra que ces principes doivent être assortis de la réciprocité en cas de traitement réparti, c'est-à-dire que chaque poste doit être à la fois serveur pour la partie qu'il traite et client pour les parties traitées sur d'autres postes.

Par ailleurs, les principes mis en œuvre pour les échanges client/serveur doivent permettre d'optimiser l'usage de la bande passante:

  • faible mobilisation du réseau, laissant la bande passante disponible pour les autres applications (VPN, échanges inter-automates, etc.)
  • rapidité d'affichage lors d'accès distant par liaison modem GSM, RTC, ADSL, VPN, etc.

Pour répondre à ces besoins, TOPKAPI dispose des fonctions suivantes :

  • optimisation des trames d'échange relatives aux informations en temps réel
  • cache local (recopie locale des données statiques) avec gestion automatique (transfert différentiel des éléments concernés en cas de variation, uniquement lors des demandes)
  • transfert différentiel en tâche de fond des données d'historique, entièrement personnalisable

Topkapi est ainsi en mesure de garantir, par exemple, l'affichage et le rafraîchissement d'un écran synoptique en moins de 1 seconde pour une liaison modem RTC ou GSM. Il va sans dire que, par voie de conséquence, l'utilisation de Topkapi aura le plus souvent un impact négligeable sur l'occupation de la bande passante des réseaux mutualisés.