SYSTÈME INTÉGRÉ DE CONTRÔLE COMMANDE (SICC)

TOPKAPI permet la mise en oeuvre de systèmes intégrés de contrôle commande (SICC) en s'appuyant sur les fonctions suivantes :

- architecture et traitement répartis client/serveur
- application multipostes avec configuration centrale
- redondance totale à chaud avec unicité des données temps réel et historiques
- liaison et unicité des données d'automatisme avec l'assistant Softlink

 

DÉFINITIONS

 

SYSTÈME DE CONTRÔLE COMMANDE

 

Un système de contrôle commande est un système composé d'automates programmables industriels (API, PLC en anglais pour Programmable Logic Controller) et de stations de conduite sur ordinateurs.

 

Les automates programmables assurent la gestion des automatismes du procédé en délivrant par leurs sorties la commande des organes (moteurs, vannes, etc.) pilotant les installations.

 

Les stations de conduite sur ordinateur assurent à l'aide de logiciels de SUPERVISION (SCADA en anglais, pour Software for Control And Data Acquisition) les fonctions suivantes :

                • acquisition
                • enregistrement des historiques (événements et échantillonnages périodiques)
                • visualisation graphique
                • gestion des alarmes
                • fonction de contrôle : exécution et transmission des ordres des opérateurs

 

SYSTÈME INTEGRÉ DE CONTRÔLE COMMANDE

 

Un Système Intégré de Contrôle Commande (SICC) peut se définir comme un ensemble permettant une gestion centralisée et coordonnée des données traitées par les automates et par les logiciels de supervision.

Les principales caractéristiques recherchées sont :

 

  • architecture répartie des traitements
  • conception globale des projets coordonnés entre eux
  • possibilité d'effectuer le paramétrage depuis un poste central
  • unicité des données de paramétrage

 

ARCHITECTURE RÉPARTIE

 

Dans une architecture dite répartie, chaque poste serveur de supervision Topkapi traite les données des équipements d'automatisme qui lui sont affectés.

 

Chaque poste opérateur peut accéder aux données de tous les autres postes serveurs Topkapi de l'application, qu'il soit lui-même serveur de données, ou simple poste client d'accès au informations. Les données sont uniques : il n'y a pas de duplication des applications sur chacun des postes, un poste client accède réellement aux données du poste serveur.

 

En application dite "multipostes", un poste de configuration central gère une application de supervision unique; le traitement des données de chaque automate est affecté à un poste serveur auquel il est raccordé. En cas de traitement redondant, un poste de secours est déclaré; il se substitue au poste principal si celui-ci est défaillant. L'affectation du traitement par automate est logique, naturel, et il facilite très largement le déploiement de l'application.

 

UNICITÉ DES DONNÉES 

 

Grâce à son assistant SOFTLINK, Topkapi établit un lien logique avec les variables déclarées dans l'outil de programmation des automates. Les informations relatives à ces variables  sont directement utilisables dans Topkapi sans devoir être saisies à nouveau, en particulier identifiant "tagname", libellé, type, adresse, mais également toute autre information. Les traitements attachés à chaque type d'information sont personnalisables en ajustant les paramètres ou en modifiant les scripts associés.

 

SOFTLINK permet de traiter directement les formats de données proposés par les principaux constructeurs. Lorsqu'il existe une base de données d'automatisme, une simple requête permet d'extraire et mettre en forme les données pour les mettre à disposition de Softlink.

 

Softlink n'est pas un simple assistant d'import: les liens entre la variable d'automatisme et la variable créée dans la supervision sont conservés; tout au long de la vie du projet, il est possible de passer en revue les modifications, ajouts et suppressions effectués sur la liste des variables d'automatisme.

 

Avec certains ateliers logiciels d'automatisme comme Unity Pro de Schneider Electric, les échanges de données portent non seulement sur des variables élémentaires, mais sur des données structurées constituant des ensembles de variables, permettant une véritable approche orientée objets, assurant une gestion globale automate/supervision des composants.

 

Topkapi est ainsi capable de lire et écrire les structures de données utilisateur créées dans Unity, d'adapter les traitements pour chaque type d'objet. Les modifications faites sur une structure dans Unity ou Topkapi sont, sous le contrôle de l'opérateur, automatiquement appliquées respectivement à  Topkapi ou Unity.

 

Les instances d'objets (les variables de chaque type) créées dans l'un ou l'autre des outils sont elles-mêmes échangées de façon bidirectionnelle. Par exemple, après avoir créé et disposé à l'écran dans la supervision un certain nombre de moteurs, on pourra créer dynamiquement les instances de ces moteurs dans Unity-Pro.